nature & environnement

moine nourrissant tigre moy

photo : source inconnue

Je suis née dans un petit village jurassien, j’ai grandi entre forêts et pâturages et j’ai ainsi développé un profond respect et un amour déterminé pour la terre et ses richesses. Cavalière-randonneuse depuis mon enfance, je suis par ailleurs profondément attachée à la protection des espaces naturels et à la préservation du lien vital qui unit l’humain à la Nature.

Mes choix de vie successifs m’ont peu à peu éloignée de ma motivation profonde liée à la Nature, à la forêt et aux animaux, mais – la Nature étant très bien faite ! – cette aspiration est restée très vivace et demande aujourd’hui à être entendue.

C’est la raison pour laquelle je suis retournée sur les bancs de l’Université durant l’année académique 2013-2014 pour suivre les cours et participer aux excursions organisés dans le cadre du module Environnement naturel du Master proposé par l’Institut de Biologie de l’Université de Neuchâtel (ECOFOC, Master en écologie et sciences de l’environnement, Suisse). J’espère ainsi mettre toutes les chances de mon côté pour pouvoir faire de la nature et de l’environnement mon futur domaine professionnel, même si c’est depuis l’écran d’un ordinateur où je me verrais bien élaborer des sites agréables aux sens pour y diffuser de l’information de fond sur notre Terre Mère et les grands enjeux à laquelle notre civilisation doit faire face.

Je suis en effet convaincue que nous avons chacun une « place idéale » qui nous est en quelque sorte réservée sur Terre et que la trouver revient à écouter ce que nous dicte notre cœur, à suivre nos ambitions profondes et naturelles et à faire tous les efforts possibles pour parcourir le chemin qui y mène.

Les défis qui se posent actuellement et de façon de plus en plus urgente à l’Homme dans son rapport à la Nature ne peuvent être mis de côté, éludés. Parallèlement, chaque être humain ne peut être sur tous les fronts, il doit faire des choix et s’y consacrer.

Ressentir profondément le lien qui nous unit à Dame Nature, le retrouver concrètement dans la satisfaction de nos besoins vitaux (se nourrir, se loger, se déplacer, se soigner, se ressourcer, etc) est à mon sens une des voies qui rendra à l’être humain une place plus digne et plus respectueuse dans son environnement. C’est en tous les cas la voie que je choisis pour prendre ma place et tenterai à l’avenir de participer au développement d’initiatives dont c’est l’objectif.

Pin It on Pinterest